Habert de Pravouta (Cabane)

: :

Altitude: 1605 m

Massif: Chartreuse


Nombre de places : Cabane de nouveau ouverte, mais plus de matelas sur un espace assez grand. A expérimenter.

© mauguier / 25 janv. 2011 08:48

24 janv. 2011 13:12

6mm f/8 1/1000s 80ASA Panasonic DMC-FS6

Vue générale du site, vers l'E

© mauguier / 25 janv. 2011 08:56

Deux petits matelas (80 cm), mais mieux vaut prévoir.

© mauguier / 25 janv. 2011 08:19

24 janv. 2011 13:20

6mm f/2.8 1/30s 100ASA Panasonic DMC-FS6

24 janv. 2011 13:20

6mm f/2.8 1/30s 100ASA Panasonic DMC-FS6

Comme indiqué dans un commentaire paru sur WRI, la rénovation a entraîné la disparition du plancher intermédiaire, comme le montre ce cliché... Ce qui laisse dubitatif quant à la capacité du poêle de chauffer le volume considérable du local lorsque les températures descendent largement en-dessous de -10°C. ce qui est le cas en ce moment. D'autant que la petite provision de bois y passerait en un clin d'oeil, le modèle de poêle présent nécessitant un réglage très fin pour qu'il ne dévore pas le combustible. Enfin, pas trace de bois mort et sec aux alentours, que des épicéas bien verts. Un original parcourt les cabanes du secteur en confectionnant pour chacune un petit paquet de bois (de quoi chauffer une tasse de thé) entouré d'une ficelle colorée munie d'un papier imprimé précisant, en substance : "voici une petite provision, économisez-la, laissez-en aux suivants" (ce qui revient à ne plus chauffer qu'une tasse de café)....C'est bien gentil à lui et sans doute mieux que du vandalisme, mais, comment dire... on s'interroge.

© mauguier / 25 janv. 2011 08:25

Le coin chauffage. Disponibles une pelle et un balai, instruments totalement inadaptés pour couper du bois.

© mauguier / 25 janv. 2011 08:54

24 janv. 2011 13:21

6mm f/2.8 1/30s 160ASA Panasonic DMC-FS6

24 janv. 2011 13:21

6mm f/2.8 1/50s 80ASA Panasonic DMC-FS6

Comme tout ancien alpage qui se respecte, Pravouta conserve quelques traces des activités de jadis, ainsi le pivot sur lequel était pendu le chaudron à cuire la caséine, encore visible ici ; on le faisait pivoter vers le foyer où le poêle l'a remplacé de nos jours.

© mauguier / 25 janv. 2011 08:42

24 janv. 2011 13:21

6mm f/2.8 1/30s 200ASA Panasonic DMC-FS6

24 janv. 2011 13:21

6mm f/2.8 1/500s 80ASA Panasonic DMC-FS6

Parmi ce qui reste d'éléments anciens à Pravouta, avec les murs et les poutres de l'ex-plancher : la porte. A noter qu'elle est munie désormais d'un verrou-loquet permettant de la fermer correctement. On note quand même, gravé dans la pierre sur le parement gauche : C.M. 1754. Mais le battant proprement dit a sûrement été changé depuis, quoique j'en connaisse de plus vieux dans les Alpes du sud...

© mauguier / 25 janv. 2011 08:58

Le Habert de Prvouta a été de nouveau ouvert depuis le printemps (mention sur le livre d'or).
Charpente et toiture sont neuves, la mezzanine n'a pas été rétablie avec un plancher, ne restent donc que les poutres maîtresses sous-jacentes à la charpente.
Poêle identique, qui chauffe bien (le démarrer assez tôt, vu le volume à chauffer) sans fumer. Un tisonnier disponible, mais pas de pelle, ce qui entraîne une gymnastique particulière afin d'évacuer l'éventuel trop-plein de cendre. Le réglage de la combustion se fait grâce à deux buses verticales munies chacune d'un petit volet d'occlusion, celle de droite servant à l'oxygénation "profonde" du foyer. Mieux vaut ne pas le fermer totalement la nuit, afin d'éviter l'extinction.
Deux orifices cylindriques ont été aménagés, l'un dans le mur ouest, l'autre dans le mur est, du diamètre d'un conduit de cheminée... En cas de températures très basses (t<0) et vu l'espace disponible sous la porte, il parait sage de les boucher avec du papier journal, sinon les dormeurs risquent d'avoir des stalagtites dans la moustache au réveil.
Un balai en bon état et ce sera tout pour l'outillage.
La surface surélevée de la partie ouest a été recouverte d'un plancher, sur lequel on a posé une grande table de pique-nique avec bancs incorporés. Mais rien pour adoucir le contact entre les omoplates et le sol...pensez-y !
Une autre table du même modèle dans la partie jouxtant le poêle. Des bougies éparses. Pas de papier. Un livre d'or.
A l'extérieur, deux nouveaux bancs afin de profiter du soleil (l'un au S, l'autre à l'E)

Quelques clous dans les poutres permettent de suspendre les denrées périssables sous la dent des souris :)

Ce dernier détail me servira de transition afin d'évoquer l'excellente et amicale soirée à la bougie, passée en compagnie de deux jeunes randonneurs, Camille et Guillaune ; nous aurons pu échanger, outre quelques gourmandises (cake à la banane, Appenzeller, etc.) nos impressions et anecdotes alpines, littéraires, historiques, militaires ou autres. Ce qui fait le sel des belles rencontres montagnardes.
Faute d'avoir pris les précautions nécessaires, mes jeunes compagnons ont dû affronter l'alerte générale provoquée au milieu de la nuit par des bruits de grigotages émanant d'un sac à dos laissé à terre, lesquels n'ont cessé qu'une fois l'intruse découverte (elle s'est carapatée on ne sait où...). Merci en tout cas à vous deux !

© mauguier / 04 nov. 2017 18:50

01 nov. 2017 11:57

5mm f/3.1 1/1000s 100ASA Panasonic DMC-SZ3

01 nov. 2017 12:05

24mm f/5.8 1/500s 100ASA Panasonic DMC-SZ3

01 nov. 2017 12:10

5mm f/3.1 1/30s 400ASA Panasonic DMC-SZ3

01 nov. 2017 12:10

5mm f/3.1 1/50s 800ASA Panasonic DMC-SZ3

01 nov. 2017 12:10

5mm f/3.3 1/8s 400ASA Panasonic DMC-SZ3

01 nov. 2017 12:13

5mm f/3.1 1/60s 160ASA Panasonic DMC-SZ3

01 nov. 2017 16:29

5mm f/3.1 1/80s 100ASA Panasonic DMC-SZ3

01 nov. 2017

"Claude Mauguier@refuges.info"

Nouveau banc façade est

© "Claude Mauguier@refuges.info" / 04 nov. 2017 18:38

L'aérateur mur ouest

© "Claude Mauguier@refuges.info" / 04 nov. 2017 18:37

01 nov. 2017

"Claude Mauguier@refuges.info"

01 nov. 2017

"Claude Mauguier@refuges.info"

Le Habert de Pravouta a été de nouveau ouvert depuis le printemps (mention sur le livre d'or).
Charpente et toiture sont neuves, la mezzanine n'a pas été rétablie avec un plancher, ne restent donc que les poutres maîtresses sous-jacentes à la charpente.
Poêle identique, qui chauffe bien (le démarrer assez tôt, vu le volume à chauffer) sans fumer. Un tisonnier disponible, mais pas de pelle, ce qui entraîne une gymnastique particulière afin d'évacuer l'éventuel trop-plein de cendre. Le réglage de la combustion se fait grâce à deux buses verticales munies chacune d'un petit volet d'occlusion, celle de droite servant à l'oxygénation "profonde" du foyer. Mieux vaut ne pas le fermer totalement la nuit, afin d'éviter l'extinction.
Deux orifices cylindriques ont été aménagés, l'un dans le mur ouest, l'autre dans le mur est, du diamètre d'un conduit de cheminée... En cas de températures très basses (t<0) et vu l'espace disponible sous la porte, il parait sage de les boucher avec du papier journal, sinon les dormeurs risquent d'avoir des stalagtites dans la moustache au réveil.
Un balai en bon état et ce sera tout pour l'outillage.
La surface surélevée de la partie ouest a été recouverte d'un plancher, sur lequel on a posé une grande table de pique-nique avec bancs incorporés. Mais rien pour adoucir le contact entre les omoplates et le sol...pensez-y !
Une autre table du même modèle dans la partie jouxtant le poêle. Des bougies éparses. Pas de papier. Un livre d'or.
Quelques clous dans les poutres permettent de suspendre les denrées périssables sous la dent des souris :)

Ce dernier détail me servira de transition afin d'évoquer l'excellente et amicale soirée à la bougie, passée en compagnie de deux jeunes randonneurs, Camille et Guillaune ; nous aurons pu échanger, outre quelques gourmandises (cake à la banane, Appenzeller, etc.) nos impressions et anecdotes alpines, littéraires, historiques, militaires ou autres. Ce qui fait le sel des belles rencontres montagnardes.
Faute d'avoir pris les précautions nécessaires, mes jeunes compagnons ont dû affronter l'alerte générale provoquée au milieu de la nuit par des bruits de grignotages émanant d'un sac à dos laissé à terre, lesquels n'ont cessé qu'une fois la souris intruse découverte (elle s'est carapatée on ne sait où...). Merci en tout cas à vous deux !

© "Claude Mauguier@refuges.info" / 04 nov. 2017 18:31

La porte n'a guère changé, elle ferme grâce à un verrou manoeuvrable depuis l'extérieur et l'intérieur. On peut aussi l'arrimer en partant grâce à une chaine et une cordelette posées récemment.

© "Claude Mauguier@refuges.info" / 04 nov. 2017 18:41

24 janv. 2011

"Claude Mauguier@refuges.info"