Cabane du Piar (Cabane)

: :

Altitude: 1201 m

Massif: Chartreuse


Encore une trouvaille de nivéole....Explorée hier 15 janvier 2020. Bilan général :
1 - la cuisinière à bois, vénérable mais robuste, démarre bien, chauffe bien, mais...: voir les chapitres 2 et 3.
2 - isolation très médiocre, vu que de multiples trous, interstices, etc. décorent les angles de la toiture, les intervalles des huisseries et tous les coins disponibles.
3 - le tube de sortie des fumées fait, à l'extérieur, un double coude à 90 degrés ce qui fait que l'orifice se présente à l'horizontale et subit de plein fouet la pression du vent...et comme le vent venait du sud hier après-midi, toute la fumée refoulait à l'intérieur.
4 - il y a bien 5 ou 6 chaises pliantes, lesquelles devront s'adapter à l'irrégularité du sol naturel (vouloir "balayer" doit être un exercice hautement comique) où affleure la roche de ci de là.
5 - la soupente est propre et recouverte d'une sorte de moquette, laquelle est dominée par les gondolements des plaques d'isolant (contreplaqué ?) qui empêchent provisoirement les infiltrations d'eau (vu que les tôles de la toiture ne sont guère jointives). Un balai mécanique est présent, et fonctionnel !
6 - la maçonnerie des murs apparaît saine, la charpente tient le coup.
7 - comme remarqué par nivéole les ouvertures "vitrées" (4 en tout) ne le sont que grâce à des bouts de plastique percés et mal jointifs.

Pour conclure : à réserver aux beaux jours avec température clémente, en apportant assez d'eau.

Cliché : banc O et échelle de soupente

© mauguier / 06 janv. 2020 20:36

15 janv. 2020 11:24

4mm f/2.2 1/17s 500ASA Apple iPhone 5s

15 janv. 2020 11:28

4mm f/2.2 1/17s 500ASA Apple iPhone 5s

La soupente et le balai mécanique pour la moquette

© mauguier / 16 janv. 2020 14:53

La cuisinière, portes ouvertes, dans un très mauvais cliché à contrejour. Les ouvertures du foyer, à gauche, sont pratiquement impossibles à
manoeuvrer, sauf à posséder un outil métallique assez costaud : on introduit donc le bois par le dessus...

© mauguier / 16 janv. 2020 15:05

15 janv. 2020 11:26

4mm f/2.2 1/17s 320ASA Apple iPhone 5s

15 janv. 2020

"Claude Mauguier@refuges.info"

Le revêtement intérieur du toit en soupente.

© "Claude Mauguier@refuges.info" / 16 janv. 2020 12:28

Un exemple parmi un tas d'autres (nombreux) orifices de ventilation intérieure....

© "Claude Mauguier@refuges.info" / 16 janv. 2020 12:29

15 janv. 2020

"Claude Mauguier@refuges.info"

15 janv. 2020

"Claude Mauguier@refuges.info"

Pour compléter les remarques de nivéole :
1 - la cuisinière à bois, vénérable mais robuste, démarre bien, chauffe bien, mais...: voir les chapitres 2 et 3. Elle comporte deux compartiments, cachés par deux portillons de tôle émaillée. Celui de gauche pour le foyer, la partie inférieure (cendrier) fermée par un volet en fonte pourvu d'une ouïe d'aération circulaire manoeuvrable ; quant à la partie supérieure la rouille interdit de l'ouvrir : on chargera donc le foyer par la plaque supérieure (pas de tisonnier dispo).
Celui de droite est le four.
2 - isolation très médiocre, vu que de multiples trous, interstices, etc. décorent les angles de la toiture, les intervalles des huisseries et tous les coins disponibles.
3 - le tube de sortie des fumées fait, à l'extérieur, un double coude à 90 degrés ce qui fait que l'orifice se présente à l'horizontale et subit de plein fouet la pression du vent...et comme le vent venait du sud hier après-midi, toute la fumée refoulait à l'intérieur.
4 - il y a bien 5 ou 6 chaises pliantes, lesquelles devront s'adapter à l'irrégularité du sol naturel (vouloir "balayer" doit être un exercice hautement comique) où affleure la roche de ci de là.
5 - la soupente est propre et recouverte d'une sorte de moquette, laquelle est dominée par les gondolements des plaques d'isolant (contreplaqué ?) qui empêchent provisoirement les infiltrations d'eau (vu que les tôles de la toiture ne sont guère jointives). Un balai mécanique est présent, et fonctionnel !
6 - la maçonnerie des murs apparaît saine, la charpente tient le coup.
7 - comme remarqué par nivéole les ouvertures "vitrées" (4 en tout) ne le sont que grâce à des bouts de plastique percés et mal jointifs.

Pour conclure : à réserver aux beaux jours avec température clémente, en apportant assez d'eau.

© "Claude Mauguier@refuges.info" / 16 janv. 2020 12:27