Bois de Labaig Dauste - 20 juillet 2011 - Combat de chiens

[first=line][exclude=tortillards]

Dominique
Administrateur du site
Messages : 7102
Enregistré le : 29 juin 2016 18:15

Bois de Labaig Dauste - 20 juillet 2011 - Combat de chiens

Messagepar Dominique » 21 nov. 2016 19:36

Essai de reconnaissance de cabanes sur la carte, soldé par : cabanes occupées par les bergers et leurs patous (zone particulièrement sensibilisée à la présence des ours).
Dominique

Dominique
Administrateur du site
Messages : 7102
Enregistré le : 29 juin 2016 18:15

Re: Bois de Labaig Dauste - 20 juillet 2011

Messagepar Dominique » 21 nov. 2016 20:04

Au départ de la balade, un gentil petit chien nous suivit, dont il fut impossible de nous séparer.
Nous avons donc appris à cheminer gaiement avec lui, tantôt devant, tantôt derrière, nous sentant un peu coupable de l'avoir amené avec nous tout en nous doutant bien qu'il connaissait la montagne et que nous n'étions pas les premiers.

Arrivés à quelques arpents de la cabane des Crambots, notre objectif, le "propriétaire" des lieux (je veux parler du patou de surveillance) vint nous demander des explications sur ce que nous faisions là.
Comme les dites explications se faisaient de plus en plus confuses et, il faut bien le dire, traînaient un peu en longueur, Mr Le Surveillant Général s'en émut et nous le fit savoir, venant nous faire respirer son haleine fétide et quelque peu grondante à quelques centimètres de nos petits mollets par ailleurs bien occupés à regagner la vallée et en une seule pièce dans les plus brefs délais, ce qui semblait fort compromis.

C'est alors que notre minuscule cicerone se mua en féroce défenseur des randonneurs égarés et, au grand étonnement de notre brave patou qui n'en pouvais mais et qui fut bien obligé de rester à bonne distance pendant que notre glorieux et victorieux ami, virevoltant de joie au bon tour qu'il venait de lui jouer, nous raccompagnait dans la vallée.

Il est bien évident que, comme c'était l'heure du repas, notre sauveteur fut gavé des meilleurs pâtés et autres friandises compatibles avec son état de chien et que nous pouvions avoir emportés pendant qu'à l’orée de la clairière, le pauvre patou déconfit voyait lui passer sous le nez et ses envahisseurs toujours là et les récompenses réservées à notre ami qui avait entamé une bonne sieste bien méritée (et bien partagée).

Comme nous arrivions près de la voiture en nous demandant comment nous allions nous débarrasser de notre nouveau compagnon, voilà que celui-ci tourne à gauche dans la dernière ferme sans un au-revoir ni le moindre signe de reconnaissance...

M'est avis qu'il n'en est pas à son coup d'essai, lui et son compagnon d'en haut, qu'il doit connaitre plus qu'il n'y parait au premier abord.
Fichiers joints
IMG_0430.JPG
IMG_0430.JPG (1093936 Mio) Vu 606 fois
IMG_8237.JPG
IMG_8237.JPG (4142958 Mio) Vu 606 fois
IMG_8232.JPG
IMG_8232.JPG (4937342 Mio) Vu 606 fois
IMG_8265.JPG
IMG_8265.JPG (4664127 Mio) Vu 606 fois
IMG_8213.JPG
IMG_8213.JPG (5008443 Mio) Vu 606 fois
Dominique


Retourner vers « Randonnée pédestre »